L’entraînement à la propreté : préoccupation #1

29 Déc

chiots entraînement propreté

L’entraînement à la propreté reste toujours le problème numéro un dans l’éducation canine. Cette période est certainement le moment le plus pénible d’une jeune relation maître-chiot et demeure une des raisons les plus fréquemment évoquées pour abandonner et se défaire de l’animal.

Un des problèmes de cette éducation c’est peut-être que l’on remette à plus tard l’entraînement sous prétexte qu’à son arrivée dans une nouvelle maison, le chiot est perdu, qu’il a besoin d’affection, etc. Pourtant, ce délai de quelques jours peut déjà compromettre grandement la réussite de l’éducation.

Pour aider le chiot à devenir propre dans la maison, il faut savoir tirer profit des réflexes naturels du chien au cours de l’entraînement. En effet, le chien possède deux réflexes innés : le réflexe gastro-colique et le réflexe d’emplacement.

Le chien ressent le besoin naturel de déféquer ou d’uriner dans les 10 à 30 minutes suivant chaque repas, à chaque fois qu’il étanche sa soif, immédiatement après le réveil et après avoir joué. C’est ce qu’on appelle le réflexe gastro-colique.

Il faut donc être très attentif et conduire le chiot à l’endroit pré choisi à chacune de ces situations. C’est alors qu’on profite du deuxième réflexe : celui de l’emplacement. Une fois souillé par ses selles ou son urine, cet emplacement sera instinctivement celui où le chien aura tendance à aller. On devrait donc choisir un endroit facilement accessible et toujours conduire le chiot à ce même endroit. La grande majorité des chiens apprennent à reconnaître cet endroit en 48 heures.

Toutefois, il serait fort illusoire de penser qu’un chiot puisse « se retenir » longtemps, comme par exemple, durant nos heures normales de travail : 8h… 9h à 17h… 18h! Il faut garder à l’esprit qu’un chiot ne peut contrôler efficacement ses organes avant l’âge de 4 à 6 mois.

L’utilisation de la cage aide également à l’apprentissage de la propreté, car naturellement propre, le chiot évitera de souiller l’endroit où il dort et où il mange.

Les dimensions de la cage doivent permettre au chien adulte de s’y tenir debout et de se retourner. Achetez la cage selon la taille de l’animal adulte. Divisez la superficie à l’aide de contre-plaqué et adaptez l’espace réservé selon les besoins de l’animal.

Votre jeune Terre-Neuve ne devrait pas avoir accès à toute la maison et il devrait toujours être supervisé tant qu’il n’est pas propre. De plus, il sera plus facile d’entraîner votre chiot à la propreté s’il est nourrit à heures fixes. Ne lui laissez jamais d’eau ou de nourriture en dehors de ses heures de repas pendant l’éducation à la propreté.

Gardez en tête que lorsque le chiot « s’échappe » ce n’est pas de sa faute, mais plutôt celle de son propriétaire.  En pratique, lorsque vous découvrez des souillures, ne mettez jamais le nez de votre ami dedans, car ce n’est pas dégoûtant pour lui et donc pas dissuasif.

Si l’accident s’est déjà produit, inutile de punir: le chien ne peut faire le lien entre une action passée et depuis longtemps disparue de sa tête (même après quelques minutes) et notre mécontentement. Votre colère ne fera que renforcer son incompréhension.

Pour qu’une punition soit valable il faut le prendre « sur le fait » ou mieux encore « avant le fait » (quand le chien tourne en rond et se prépare, par exemple). On doit alors dire « NON ! » très fermement et le conduire IMMÉDIATEMENT à l’endroit choisi pour les besoins naturels.

Il ne faut pas sévir si le chiot « s’échappe » au début. Il ne faut ni crier ni frapper votre chiot : stressé, il continuerait à uriner de peur. Si vous trouvez un dégât dans la maison, évitez d’en faire « une grosse affaire ». Ce n’est pas un crime après tout!

Cependant, il faut bien nettoyer la surface souillée à l’aide d’un nettoyant biologique actif conçu pour éliminer les odeurs d’animaux ou avec un mélange d’eau et de vinaigre (75% d’eau et 25% de vinaigre). Les nettoyants ordinaires peuvent masquer les odeurs aux narines humaines, mais l’odorat délicat de votre chiot pourrait l’attirer vers cet endroit qu’il pourrait de nouveau utiliser comme lieu d’aisance.  N’utilisez pas d’eau de javel car les chiens raffolent de cette odeur ! Évitez que le chiot soit témoin de ce nettoyage : la guenille qui remue, c’est pour lui une invitation à jouer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :