Mettre fin à un commerce cruel

25 Jan

 bb oréo et Ex 2

Lorsque vous achetez un chiot dans une animalerie, un marché aux puces ou sur un site de petites annonces, sans le savoir, vous encouragez un commerce cruel!  Voulez-vous vraiment y être associé ?

Au Québec, n’importe qui peut se lancer dans l’élevage de chiots puisque l’élevage canin n’est régit par aucun encadrement juridique. Il est donc possible à quiconque de s’afficher comme éleveur sans avoir les connaissances ni les compétences nécessaires et sans posséder aucun diplôme.

Ces pseudo-éleveurs acquièrent plusieurs chiens de différentes races et les accouplent le plus souvent possible. D’autres s’en tiennent à une seule race, mais avec des chiens sans papiers, sans tests de santé en jouant les amateurs et croyant que le terme «éleveur familial» est suffisant pour attirer la clientèle. Ces gens n’y connaissent bien souvent strictement rien malgré leur beau discours : faire de l’argent est leur seul but !

Saviez-vous que, derrière le chiot qui agite joyeusement la queue à l’animalerie ou qui vous fait les yeux doux sur un site de petites annonces, il y a souvent des conditions d’élevage horrifiantes?

Les gens qui s’imaginent sauver un chiot en l’achetant chez un éleveur improvisé ou dans une animalerie, ne font que perpétuer un commerce cruel. Chaque chiot vendu est aussitôt remplacé par un autre.  Malgré vos bonnes intentions, vous ne sauvez malheureusement aucun animal…

La grande majorité des chiots achetés dans ces endroits souffrent ou souffriront de diverses maladies génétiques, congénitales ou virales et de graves troubles de comportement. Dans ce genre d’endroit, les garanties de santé sont habituellement inexistantes ou ne seront tout simplement pas respectées. Le vendeur de l’animalerie semble connaître son affaire ? Détrompez-vous, aucune connaissance particulière n’est nécessaire pour opérer un tel commerce ou pour y travailler. Il a simplement le sens des affaires !

Si vous désirez adopter un chien de race, allez plutôt chez un éleveur reconnu, compétent et soucieux du bien être de ses chiens, qui fait subir des examens de santé à ses reproducteurs,  ne fait pas reproduire ses chiennes avant l’âge de 2 ans et pas plus d’une fois l’an, ne laisse jamais partir ses chiots avant l’âge de huit semaines, les socialise et les fait soigner quand ils en ont besoin.

Un bon éleveur prendra également le temps de bien sélectionner les familles potentielles, de faire vacciner et vermifuger les chiots et d’évaluer sommairement le tempérament de chaque animal, afin de pouvoir vous recommander celui qui vous convient le mieux. Il n’hésitera pas à garantir ses chiots contre les défauts génétiques et à offrir un suivi après vente.

Un éleveur éthique le devient par passion et ne fait que très peu de profit, parfois même, pas du tout. Son but premier est de produire des chiots sains et équilibrés, dont la conformation se rapproche le plus possible du standard de la race. Il n’aura jamais plus  de deux races à la fois (Des années sont nécessaires pour vraiment bien connaître une race, sa génétique, ses standards, ses aptitudes et ses faiblesses).

Comme le bien être de ses chiots est sa préoccupation majeure, un éleveur correct ne s’affichera pas dans les petites annonces ; il préfèrera choisir les familles où ses chiens iront, plutôt que de les publiciser comme de la marchandise!

Un éleveur digne de ce nom sera en mesure de vous montrer les enregistrements officiels ainsi que le pedigree certifié de ses reproducteurs et n’hésitera pas à vous fournir leurs certificats de santé.

Enregistrer un chien de race auprès du Club Canin Canadien coûte environ 30$. Un éleveur consciencieux et reconnu le fera d’emblée, pour assurer la qualité de ses chiots et sa réputation.

On vous dit que le chien est de race pure mais pas enregistré ?   On vous offre une multitude de races ? On reproduit volontaire des chiens dont la couleur ne correspond pas au standard de la race en vous disant que c’est «rare et exotique»? On vous affirme que les parents sont certifiés mais aucun document n’est en mesure de le prouver? On est incapables de répondre à vos questions ou on reste évasifs ? On refuse de vous faire visiter les installations, de vous montrer les parents ou le reste de la portée du chiot qu’on vous propose? Partez en courant ! C’est signe que vous n’avez pas affaire à un éleveur sérieux !

De grâce, avant de succomber à la belle petite frimousse au regard suppliant à l’animalerie du centre commercial ou sur les petites annonces, pensez aux conséquences d’un tel achat.

Si vous souhaitez VRAIMENT sauver la vie d’un chien, adoptez plutôt un chien d’un refuge. Des milliers de chiens de race ou non, sont abandonnés dans les refuges pour animaux chaque année. Vous donnerez ainsi une seconde chance à une bête laissée pour compte sans raison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :