Croyances populaires et réalité canine

26 Jan

   Gus 1an


Les attitudes de notre chien semblent souvent faciles à comprendre.  Pourtant, il nous arrive de mal interpréter son comportement car on s’attend à ce que le chien pense et réagisse comme les humains.  Mais un chien n’est pas un humain… C’EST UN CHIEN!!  Nous devons donc comprendre et respecter le fait qu’il ne pense pas et ne réagit pas comme nous! Voici quelques exemples qui vous aideront à mieux le comprendre…

  •  Croyance populaire : Lorsque je rentre à la maison après ma journée de travail, mon chien me démontre sa joie en sautant en permanence sur moi, en remuant la queue et en sollicitant des caresses.
  • La réalité canine :  Lorsqu’il vous saute à la tête, votre chien ne vous montre pas sa joie de vous retrouver. «Faire la fête» et remuer la queue ne signifie pas que le chien est content. Cette réaction trahit plutôt un état d’excitation et d’agitation. Par son attitude, votre chien tente de capter et de conserver votre attention.
  • Croyance populaire : Mon chien m’aime et me le démontre souvent en posant sa tête ou sa patte sur mes genoux.
  • La réalité canine : Un chien qui pose sa tête ou sa patte sur vos genoux ne vous exprime pas de l’affection, mais plutôt de la domination.
  • Croyance populaire : Mon chien est très affectueux, il me lèche la main et se couche sur le dos en me montrant son ventre pour que je le flatte.
  • La réalité canine : Le léchage est un signe de soumission et d’apaisement et non une marque d’affection. Lorsqu’un chien se couche sur le dos et vous montre son ventre, il vous exprime sa soumission et démontre qu’il accepte votre domination.  Cela peut aussi être une stratégie pour se sortir d’une situation embarrassante.
  • Croyance populaire : Mon chien est dominant. Il cherche à me dominer et me provoque souvent, alors je le remets à sa place!
  • La réalité canine : Un chien propose sa dominance à un autre chien, au cours d’une interaction, à un instant donné. Un même chien peut être le dominant ou le dominé selon le contexte. L’important pour le chien c’est de savoir qui est qui par rapport à qui. Avec l’humain c’est un peu différent. Il est préférable d’instaurer une relation de confiance avec son chien plutôt que des rapports de force.
  • Croyance populaire : Quand je le laisse tout seul à la maison mon chien détruit mes affaires ! Il le fait exprès, pour se venger !
  • La réalité canine : Ce chien souffre d’anxiété de séparation et est dans un état de détresse lorsqu’il se retrouve seul. Il fait de la destruction pour évacuer son stress non pas pour se venger ! Le fait de vous  fâcher  lorsque vous constatez un dégât commis en votre absence, ne fait que renforcer le sentiment d’anxiété de votre chien.
  • Croyance populaire : Quand il a fait ses besoins dans la maison, mon chien sait qu’il a mal agit puisqu’il rampe,  la queue et la tête basse et qu’ il cherche à m’éviter. Juste à regarder son attitude, on voit bien qu’il se sent coupable!
  • La réalité canine : Ce chien ne sait pas qu’il a mal fait car il ne peut pas intégrer les notions de bien et de mal (réservées à l’humain). Néanmoins, il voit bien votre contrariété (les chiens sont très sensibles au langage non verbal: posture, visage, intonation de la voix…). Il anticipe la punition et a peur. Il adopte donc des postures de demande d’apaisement pour tenter d’atténuer votre colère  et éviter la punition.
  • Croyance populaire : Mon chien est jaloux ! Il ne supporte pas que je  caresse un autre chien et se met aussitôt à aboyer !
  • La réalité canine : Sachez qu’il n’existe pas de sentiment de jalousie comme tel chez un chien; la jalousie est réservée aux humains. Néanmoins, la notion de compétition existe chez le chien et peut déclencher des conduites agressives. Dans cette situation, le chien peut également chercher à gérer les interactions de son propriétaire.
  • Croyance populaire : Mon chien chevauche sans cesse ma jambe ou les autres chiens.  Il est en manque, je vais devoir le faire stériliser !
  • La réalité canine : Il n’y a pas de connotation sexuelle dans cette attitude. Les femelles et les chiens stérilisés peuvent aussi chevaucher puisque ce n’est pas un comportement de reproduction mais plutôt de compétiton.
  • Croyance populaire : Mon chiot mordille sans cesse mes doigts.  C’est normal, il fait ses dents!
  • La réalité canine :  Le chiot ne mord pas parce qu’il fait ses dents.  Il teste son pouvoir!  Ce comportement doit être orienté le plus précocement possible car plus souvent qu’autrement, un « mordillage » non corrigé se changera en « snappage » et aboutira éventuellement en « mordage ». Il est donc important d’intervenir pendant qu’il est encore temps.
  •  Croyance populaire : Mon chien est stupide!  J’ai beau le réprimander et le punir, il ne comprend jamais rien et n’en fait toujours qu’à sa tête!
  • La réalité canine : Ce chien n’est pas stupide, il est tout simplement confus. Si vous êtes constant, cohérent et juste, votre chien comprendra plus rapidement ce que vous attendez de lui et vous établirez une relation de confiance. En revanche, l’énervement et les punitions incomprises risquent de stresser votre chien et la situation ne fera que dégénérer.  Si les leçons sont agréables et qu’il y trouve du plaisir, votre chien obéira tout naturellement.
  •  Croyance populaire :  Mon chien n’est pas propre.  Pour l’aider à comprendre qu’il ne doit pas faire ses besoins dans la maison, je lui plonge le nez dedans.
  • La réalité canine: Voici un bel exemple d’anthropomorphisme! Ce qui vous paraît sale et désagréable, ne l’est pas forcément pour votre chien, bien au contraire! Les chiens aiment renifler l’urine et les excréments de leurs congénères pour obtenir des informations sur leur identité. À l’état naturel, il est même fréquent que le jeune chiot mange ses propres selles! Ce qui vous semble être une sanction, ne l’est donc pas pour votre animal…
  • Croyance populaire: Je vais faire reproduire ma chienne car elle sera plus heureuse et épanouie si elle a une portée…
  • La réalité canine: Cette idée largement répandue tient là encore de notre fâcheuse tendance à attribuer à l’animal des comportements et désirs humains. Il n’existe pas, chez la chienne, de «désir d’enfant», la stérilisation ou le fait de ne pas avoir de portée ne sera donc pas vécue comme une épreuve.
Publicités

Une Réponse to “Croyances populaires et réalité canine”

  1. Lucie Clermont 26 janvier 2014 à 17:53 #

    Article fantastique ! L’éducation passe par les maîtres pour bien comprendre la psychologie canine . C’est exactement ce que j ‘enseigne à mes clients, à mieux comprendre leur chien.
    Merci Sylvie de conscientiser les propriétaires de chiens.
    Lucie Clermont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :