Le prix d’un chiot de race est-il justifié?

Vous prévoyez acheter un Terre-Neuve, vous contactez alors des éleveurs pour vous renseigner et demander le prix d’un chiot…

C’est là que, trop souvent, les éleveurs entendent des commentaires du genre: «C’est cher !!! Vous vous faites un tas de  »fric » !!! Je peux en trouver un pour moitié prix sur les petites annonces !!! »  Ou encore :  «Si j’en prend un sans  »les papiers », vous me faites 50% de réduction sur le prix ?»  J’en passe et des meilleures !  Pourtant, si vous saviez tout le travail et les dépenses que représentent une naissance, vous ne discuteriez pas du prix d’un chiot.

chiot de baya bébé

Il y a beaucoup de choses qui rentrent en compte dans le prix de vente d’un chiot, je vais essayer d’en faire une liste la plus complète possible….

Dans un premier temps, pour élever des chiots il vous faut des reproducteurs:

Pour les femelles, vous avez deux options :

  • Faire l’acquisition d’un chiot, l’élever, le nourrir, le soigner jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge requis.  Il faut donc ajouter au prix d’achat de la femelle les frais de nourriture, d’entretien et  de soins vétérinaires qu’elle aura besoin pendant au moins deux.
  • Acquérir une chienne déjà adulte prête à reproduire, mais là, les prix sont très élevés sans compter qu’il est rare de trouver une femelle adulte prête à reproduire et en bonne santé.

Pour les mâles, vous avez trois options :

  • Comme pour les femelles, vous pouvez faire l’acquisition d’un chiot, l’élever, le nourrir, le soigner jusqu’à ce qu’il ait deux ans.
  • Acheter un mâle déjà adulte (encore une fois, ils sont rares et dispendieux!)
  • Faire  saillir vos chiennes à l’extérieur, c’est à dire que vous n’avez pas le mâle à l’élevage. Se rajoute au prix de la saillie (+ ou – 1500$ selon les titres et les qualités du mâle choisi), le coup du déplacement car le mâle ne vient pas tout seul à l’élevage, c’est le propriétaire de la femelle qui se déplace! Il faut parfois rajouter des nuitées à l’hôtel au coût de production d’un chiot…

Maintenant que vous avez le mâle et la femelle c’est bien mais cela ne suffit pas encore pour bien faire les choses ….

Il faut à présent, leur faire subir divers tests de dépistage afin d’éviter qu’ils transmettent des maladies génétiques à leur descendance (dysplasie de la hanche et du coude, luxation des rotules,  cardiopathies et cystinurie).  Ces examens ont un coût très élevé (environ 1000$/chien!).

Ensuite, on doit faire lire les résultats de façon officielle par l’organisme habilité pour la lecture et la certification (OFA). Une fois de plus l’éleveur doit payer. Et si l’éleveur reçoit de mauvais résultats  de santé pour ses reproducteurs, il a travaillé et a investi de l’argent durant 2 ans pour rien et doit tout recommencer à zéro!

Maintenant que l’éleveur a ses reproducteurs et qu’ils sont certifiés, il fait la saillie…

Il y a alors le suivi de la gestation de la mère chez le vétérinaire (échographie, radiographie), une alimentation adaptée, l’achat du matériel nécessaire (caisse de mise bas,  lampe chauffante, etc). Pour tout ça il doit payer les factures, on ne lui donne pas gratuitement ce dont il a besoin!

Arrive la naissance…   Parfois, les choses tournent mal (une césarienne ou une métrite par exemple et dans certains cas, le décès des chiots ou de la maman). L’éleveur doit alors payer les frais vétérinaires ou, une fois de plus,  tout recommencer à zéro!

Si la chienne est trop faible ou n’a pas assez de lait pour nourrir ses petits il faut l’aider, y passer beaucoup de temps (les chiots doivent être nourris aux deux heures nuit et jour!) sans compter que le lait de remplacement n’est pas gratuit…

Vient le sevrage… Ça mange des chiots en croissance et pas n’importe quoi! Encore des dépenses à prévoir et ce n’est pas tout, il ne faut pas oublier les frais occasionnés par l’examen vétérinaire, la vaccination, l’identification par micropuce, le vermifuge, etc.

Ajoutons encore le prix de l’électricité pour chauffer la pouponnière et faire fonctionner la laveuse/sècheuse, le coût des produits nettoyants, des produits vétérinaires divers, etc.

Venons-en à la « paperasserie »…  Il y a d’abord l’adhésion au Club Canin Canadien, puis l’enregistrement de la portée, les enregistrements individuels des chiots et les transferts de propriété…  toujours avec un petit chèque….

Il ne faut pas oublier le suivi après vente et la garantie.  Vous avez un problème avec le chiot ou vous avez besoin de conseils? L’éleveur passe du temps à vous répondre, vous recevoir, vous conseiller, vous aider.  Votre chien développe un problème de santé ?  Il vous en offre un autre gratuitement.

Finalement, il y a le temps que l’éleveur passe au travail.  Il doit nourrir, nettoyer et toiletter ses chiens quotidiennement. Il doit assister ses femelles durant les mises bas (les chiennes ne mettent pas toujours bas aux heures de bureau…), socialiser les chiots et leur prodiguer tous les soins nécessaires. Il doit recevoir des visiteurs et répondre à de nombreux courriels et téléphones. Sans compter qu’il n’a quasiment jamais de vacances (comment partir avec 5 ou 6 chiens??). Ce qui met souvent le tarif horaire de l’éleveur à moins de 2$/hre….

Vous accepteriez vous de travailler durant de longues heures, 7 jours /7,  sans vacances, pour moins de 2$/hre?

Faisons un petit calcul rapide. Prenons une portée de 8 chiots Terre-Neuve en bonne santé, nés sans aucune complication. Vous pensez: 8 x 1500$=12 000$… Il vous reste maintenant à déduire toutes les charges précédemment citées:

  • 3000$ – > achat des reproducteurs (1500$/chien, parfois beaucoup plus!)
  • 4000$ – > nourriture et entretien des deux reproducteurs durant deux ans
  • 2000$ – > certification OFA (1000$/chien)
  • 200$ – > échographie et suivi de gestation
  • 400$ – > achat de l’équipement nécessaire à la mise bas
  • 200$ – > électricité, chauffage, produits nettoyants
  • 200$ – > nourriture pour les chiots
  • 400$ – > examen vétérinaire, vaccins, vermifuges
  • 100$ – > identification par micropuces
  • 100$ – > trousse de départ et documents à remettre à l’acheteur
  • 400$ – > enregistrements et transferts de propriété

Total  des dépenses : 11 000$ !  Et oui…

Sachant qu’il s’écoule 4 mois entre la saillie et la vente d’un chiot, il faut diviser les 1000$ de profit par 4, ce qui donne un revenu de 250$/mois, soit environ 62,50$/semaine, donc un salaire de moins de 2$/hre !

Voilà plus ou moins les grandes lignes qui fixent  le prix d’un chiot de qualité.  Alors, trouvez-vous toujours aussi scandaleux de payer un chiot Terre-Neuve 1500$?

Quand vous discuterez de l’achat de votre futur chiot, souvenez-vous que son prix est dû à un coût de production et non pas à une envie de l’éleveur de se faire un maximum d’argent pour vivre la grande vie.

Bien sûr que l’on peut trouver des chiens moins chers dans les animaleries ou sur les sites de petites annonces mais comment sont-ils élevés? Posez-vous les bonnes questions:  Est-ce-que les parents sont  enregistrés?  Ont-ils subit les tests de dépistages pour les maladies génétiques? Si j’ai besoin de conseils est-ce que la personne répondra présente?  Le chiot est-il garanti? Est-ce que je ne vais pas encourager le trafic de chiens?

En conclusion, gardez en tête ce que vous venez de lire avant de dire à un éleveur passionné par son travail qu’il se fait un maximum de « fric » sur le dos de ses chiens.

Croyez-moi, la plupart des éleveurs ne roulent pas en Porche Cayenne…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s