La dermatite atopique

23 Sep

Bouddha

La dermatite atopique canine est l’une des maladies de peau les plus communes du chien (10 à 15% des chiens en souffriraient).  La dermatite atopique est liée à une prédisposition à développer des allergies vis à vis des allergènes  présents dans l’environnement (acariens de la poussière de maison, pollen, moisissures, plantes, parasites ….) et/ou dans l’alimentation.

L’animal  atteint de dermatite atopique présente des lésions cutanées qui provoquent des démangeaisons.  Il va généralement se lécher, se frotter sur des objets, se mordiller, se gratter ou se mordre au niveau des pattes, des oreilles, des aisselles ou des flancs, et ainsi causer une perte de poils, un épaississement ou une rougeur de la peau. Une otite externe est fréquemment observée. La plupart des chiens «allergiques» démontrent les premiers symptômes entre l’âge de 1 et 3 ans, mais dans certains cas, les symptômes apparaissent dés l’âge de 6 mois.

Ce n’est le plus souvent pas une maladie grave, mais elle est généralement chronique et exige des soins réguliers toute la vie de l’animal.

Certains chiens ont des formes modérées et ne font que quelques crises par an, ne nécessitant qu’un traitement de temps en temps. D’autres, au contraire, souffrent d’une forme plus chronique et sévère de la maladie, avec des infections secondaires de la peau et/ou des oreilles par des bactéries ou des champignons, ce qui augmente encore les démangeaisons de l’animal, et peut être à long terme à l’origine de complications plus graves (développement de bactéries multirésistantes aux antibiotiques).

Il existe une forme sévère plus difficile à traiter, appelée dermatite atopique intrinsèque (environ 15% des cas), causée par un dérèglement d’origine immunitaire et/ou à des facteurs neurogènes et non par des allergènes extérieurs.

Quels sont les traitements de la dermatite atopique?

Il n’y a pas de traitement universel, chaque chien est un cas particulier. C’est au cours des consultations de dermatologie, après avoir réalisé plusieurs examens complémentaires, selon l’évolution de la maladie, et après discussion avec vous, que le traitement le plus adapté à votre animal sera choisi.

Si votre Terre-Neuve a des crises rapprochées, il est conseillé de mettre en place un traitement de fond au plus vite, car la maladie s’aggrave avec le temps, et  devient plus difficile à contrôler.

Avant tout, un régime alimentaire spécifique hypoallergénique bien choisi est prescrit, seul moyen de vérifier que l’allergie ne soit pas d’origine alimentaire. Ce régime, qui doit être très strict, est donné pendant 8 semaines minimum et permet, dans le cas où votre chien a bien une allergie alimentaire, une disparition totale des lésions. Si ce n’est pas le cas, un traitement de fond est prescrit.

Voici les traitements de fond les plus souvent préconisés:

  • L’immunothérapie spécifique, communément appelée désensibilisation. Pour la mettre en place, un bilan allergologique est réalisé, afin d’identifier le ou les allergènes responsables de l’allergie. Les tests de type intradermoréactions sont les plus fiables pour trouver la cause de l’allergie  (85% des cas réagissent, les 15% de cas ne réagissant pas sont souvent des dermatites atopiques intrinsèques). Le traitement consiste ensuite à administrer régulièrement sous forme d’injections sous la peau, des extraits d’allergènes auxquels votre animal est sensible, pour qu’il se « vaccine » contre eux. Ce traitement est un traitement à vie, dont les résultats sont visibles dans environ 65% des cas, et ce dans un délai maximum de 10 mois.
  • L’administration d’un médicament immunomodulateur peut donner de bons résultats dans certains cas.
  • Une alimentation enrichie en acides gras essentiels (ou une supplémentation) est un complément intéressant mais pas suffisant à lui tout seul.
  • Certains produits spécifiques appliqués localement sur la peau (shampoing, revitalisants, gels, lotions, sprays) peuvent aussi être bénéfiques pour calmer les démangeaisons et limiter les surinfections.
  • Les corticostéroïdes peuvent être utilisés pour calmer les symptômes (grattage). Par contre, ces médicaments créent parfois des effets secondaires importants et doivent être utilisés judicieusement aux plus petites doses efficaces et le plus possible sur une courte période de temps.
  • Certains traitements de fond de type homéopathie, phytothérapie ou aromathérapie peuvent donner des résultats chez certains chiens selon le stade.

La maladie étant chronique, ce type de traitement doit être administré à vie dans la grande majorité des cas.  Il est également important de noter que les parasites (internes et/ou externes) ainsi que l’anxiété peuvent être des facteurs aggravants chez les chiens atopiques. Leur traitement est important dans le contrôle de la maladie. Chez le chien anxieux, une consultation de comportement peut être indiquée.

Tous ces traitements sont à utiliser sous contrôle vétérinaire. Ils sont choisis pour un animal en particulier et adaptés selon l’évolution de sa maladie. L’objectif est de trouver, en accord avec les propriétaires, un traitement qui permette à l’animal d’avoir le meilleur confort possible et de vivre avec cette maladie chronique. Certains cas sont difficiles à contrôler, en particulier les cas évoluant depuis longtemps, mais le plus souvent avec des traitements combinés et un bon suivi les résultats sont satisfaisants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :