Le vieillissement

28 Oct

Kade D'Elsa

On ne réalise pas toujours que notre chien, vieillit lui aussi. Pourtant, le vieillissement est plus rapide chez lui que chez nous.  Un chien de race géante comme le Terre-Neuve entre dans le 3e âge après ses 6 ans (son espérance de vie étant de 8 à 10 ans).  Les chiennes reproductrices sont d’ailleurs mises à la retraite à partir de cet âge.  Un chien de petite taille, pouvant vivre beaucoup plus longtemps, est considéré  « senior » vers l’âge de dix ans.

Comme chez l’homme, le vieillissement du chien s’accompagne de modifications de son organisme et de son comportement.

Si on ne peut arrêter le processus de vieillissement, on peut toutefois agir dans plusieurs domaines pour en ralentir les effets.

En voici les principaux exemples :

La vue et l’ouïe

Une diminution de la vue et de l’ouïe sont souvent les premiers symptômes que l’on observe chez un chien vieillissant.

Les yeux deviennent bleutés car le cristallin s’opacifie.  Ils ont parfois tendance à rentrer un peu dans l’orbite et ils sont moins humidifiés car les larmes manquent. Il faut donc les nettoyer régulièrement avec une compresse imbibée de sérum physiologique.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les vieux chiens entendent généralement bien, mais l’information qui arrive au cerveau n’est pas correctement interprétée, ou ne provoque plus de réaction : seuls les bruits vraiment très motivants, (clés, croquettes), éveilleront encore de l’intérêt.

L’obésité

Le rythme de vie des chiens seniors change, et leurs besoins nutritionnels doivent être adaptés. Les chiens qui vieillissent ne sont plus aussi actifs, et leur métabolisme ralenti : ils ont alors tendance à prendre du poids, surtout s’ils sont stérilisés. Un chien qui présente un surpoids est bien plus exposé à un certain nombre de maladies graves : affections cardiaques, arthrose, diabète, etc.

Le moyen le plus simple pour savoir si votre chien est trop gros, est d’exercer une légère pression avec vos mains de chaque côté de sa cage thoracique. Si vous ne sentez pas les côtes de votre chien, c’est probablement qu’il souffre d’un surplus de poids.

Il existe maintenant des moulées adaptées à chacun des stades de la vie de votre chien, des moulées de régime et des moulées spécifiques pour telle ou telle maladie. Votre vétérinaire est là pour vous conseiller et définir le poids idéal pour votre chien.

L’arthrose

Les chiens seniors présentent une démarche un peu raide, pendant ou après la balade. Certains ont parfois du mal à se lever le matin, ne montrent plus le même enthousiasme pour la promenade, ou sont même parfois totalement léthargiques. Souvent, ces animaux souffrent d’arthrose.

L’arthrose correspond à une usure des cartilages, le plus souvent au niveau des hanches, des genoux, des épaules et du dos. L’arthrose est un problème très fréquent chez les chiens âgés, et surtout très douloureux (demandez à n’importe quelle personne âgée!).

Quoiqu’il en soit, il est très important que votre chien continue à faire de l’exercice. De l’exercice régulier et bien dosé permettra de prolonger la vie active de votre chien en gardant les articulations souples et les muscles forts. Il est important de consulter votre vétérinaire si votre chien devient plus raide ou apathique, ces signes pouvant résulter de certaines maladies. Des traitements sûrs et efficaces permettent de réduire la douleur et l’inflammation liées à l’arthrose, et d’améliorer considérablement la qualité de vie des chiens arthrosiques.

Les maladies cardiaques

Le coeur pompe et distribue le sang porteur d’oxygène à tout le corps. Lorsqu’il est abîmé au point de ne plus pouvoir assurer l’apport d’oxygène nécessaire à l’organisme, on parle d’insuffisance cardiaque.

Les affections cardiaques touchent environ 1 chien sur 10, et environ 1 vieux chien sur 4. Heureusement, lorsque la maladie est détectée, le vétérinaire dispose de traitements qui permettent de maintenir la qualité et l’espérance de vie du chien.

Les signes précoces de l’insuffisance cardiaque sont les suivants : fatigabilité à l’exercice, toux, perte de poids, abdomen distendu et syncopes. Dans les premiers stades de la maladie, l’organisme parvient à compenser la baisse d’efficacité cardiaque. Un examen approfondi permet à votre vétérinaire d’évaluer la santé du coeur de votre chien et de prescrire si besoin des médicaments destinés à pallier l’insuffisance cardiaque.

Un traitement mis en place de façon précoce et une bonne hygiène de vie (exercice doux et régulier, contrôle du poids) permettent d’améliorer considérablement la durée et la qualité de vie des chiens souffrant d’insuffisance cardiaque.

La malpropreté et l’incontinence urinaire

Si votre chien est devenu malpropre et urine dans la maison, il est important de distinguer 3 cas:

  • Un chien qui urine dans son panier ou à la maison parce qu’il ne contrôle plus sa vessie (il peut s’agir de problèmes physiques au niveau des sphincters, on parle d’incontinence urinaire).
  • Le chien urine dans la maison parce qu’il ne peut plus se retenir assez longtemps entre deux sorties ( il faut alors chercher une maladie associée tel que l’insuffisance rénale, le diabète…).
  • Le chien urine dans la maison parce qu’il devient sénile et « a oublié » qu’il doit sortir pour uriner (on parle de malpropreté par perte des apprentissages).

Une des formes fréquentes de l’incontinence urinaire est l’incompétence sphinctérienne caractéristique des chiennes seniors stérilisées. Il existe un traitement spécifique pour ce problème, qui permet de tonifier le sphincter et d’éviter les écoulements d’urine intempestifs.

Le diabète

La forme la plus fréquente de diabète chez les chiens seniors est le diabète sucré : le pancréas ne produit plus assez d’insuline, hormone qui contrôle la teneur en sucre dans l’organisme. Le sucre reste dans le sang plutôt que d’entrer dans les cellules des différentes organes, puis est rejeté dans les urines. La présence de sucre dans les urines sert de base au diagnostic du diabète sucré. Les chiens obèses sont prédisposés au diabète. Les chiens diabétiques perdent du poids, la plus grande partie du sucre étant perdue dans les urines. Ils ont en général toujours faim, et peuvent boire et uriner en quantités impressionnantes.

Le traitement consiste comme chez l’homme à injecter de l’insuline tous les jours et à vie. L’injection est très facile, et sans douleur pour le chien. Là encore, un régime alimentaire spécifique mis en place de façon stricte est indispensable.

Les griffes

Le chien âgé étant moins actif, ses griffes ont tendance à pousser plus rapidement puisqu’il ne les use plus naturellement.  Elles ont également tendance à être plus épaisses car les couches successives ne tombent pas.  On doit leur porter une attention particulière.

Les problèmes dentaires

Près de 95% des chiens au-delà de 8 ans souffrent de problèmes dentaires, qui peuvent entraîner gonflement et douleur dans la gueule, sans oublier la mauvaise haleine!

Le tartre se forme à partir de la plaque dentaire et des bactéries qui vivent dans la bouche du chien. À mesure que l’animal vieillit, la plaque dentaire durcit et forme le tartre. La « maladie parodontale » progresse alors en plusieurs stades:

  • Rougeur et inflammation des gencives (gingivite)
  • Déchaussement des dents
  • Infection profonde de la mâchoire
  • Perte des dents

Ces problèmes sont extrêmement douloureux, et pourtant la plupart des chiens vivent avec cette douleur chronique toute leur vie. Les bactéries qui vivent dans les gencives peuvent passer dans le sang et entraîner des infections bactériennes en différents endroits de l’organisme. Dans les cas extrêmes, le chien peut avoir beaucoup de mal à manger.

Pour remédier à la situation, votre vétérinaire pourra effectuer un détartrage des dents.  Il est toujours conseillé de prolonger les effets du détartrage en procédant à un brossage régulier des dents de votre chien (au moins 2/3 fois par semaine) et en lui donnant une alimentation adaptée. Certaines gommes à mâcher pour chiens ou un os de temps en temps permettent de préserver les gencives et les dents.

Les grosseurs, verrues, tumeurs

Avant tout, toutes les grosseurs ne sont pas des tumeurs, et toutes les tumeurs ne sont pas cancéreuses! La détection des grosseurs est facile lorsque vous caressez votre animal, ou à l’occasion d’un brossage, particulièrement en ce qui concerne le dos et les membres. N’hésitez pas à rechercher des grosseurs dans d’autres régions du corps comme le dessous du cou, les mamelles et la bouche. Les différentes grosseurs sont difficiles à distinguer, mais on peut retenir que:

  • Les grosseurs bénignes apparaissent et grandissent lentement, et sont bien définies (les lipomes ou « boules de graisses » et les verrues sont fréquentes chez les chiens âgés).
  • Les grosseurs d’apparition et évolution brutale, parfois douloureuses, doivent être explorées sans délai, notamment lors de masses au niveau des mamelles, chez les chiennes.

Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute concernant votre chien, parlez-en à votre vétérinaire afin qu’il intervienne rapidement.

Les changements de comportement

La santé mentale, comme la santé physique du chien, peut s’altérer avec l’âge. Comme tous les organes, le cerveau s’abîme à mesure que le chien vieillit. Il peut en résulter les signes suivants:

  • Sommeil prolongé
  • Altération des rythmes du sommeil (agitation et vocalises la nuit, sommeil la journée).
  • Léthargie
  • Troubles cognitifs (le chien n’arrive plus à apprendre quoi que ce soit de nouveau).
  • Perte des apprentissages (le chien n’est plus propre ou ne comprend plus les ordres).
  • Perte d’intérêt pour l’environnement (jeux, famille, autres animaux).
  • Désorientation (le chien semble perdu dans sa maison, perte de vue).
  • Troubles émotionnels (le chien a peur sans raison ou est irritable).
  • Changement de comportement (agressivité parfois liée à la douleur: arthrose, dents).

Certains traitements peuvent prévenir, retarder ou réduire les effets du vieillissement sur les fonctions mentales.  Si votre chien présente des changements de comportement, des troubles émotionnels ou cognitifs, parlez-en à votre vétérinaire.

Le bilan de santé annuel

Comme les médecins en gériatrie, de plus en plus de vétérinaires s’intéressent aux soins médicaux particuliers des chiens seniors. Les bilans de santé annuels permettent de prévenir de nombreux problèmes souvent bien avant que vous ne voyez les premiers signes.

Un bilan médical de base consiste en un examen physique complet, et des recommandations concernant son alimentation et son exercice. Votre vétérinaire examinera attentivement les yeux, les oreilles, le poil et à la peau, la gueule et les dents, les articulations, le coeur et les poumons de votre chien. Il pourra également recommander une analyse d’urine et une prise de sang.  L’analyse d’urine et la prise de sang sont des examens simples, rapides et très riches d’informations. Elles permettent, par exemple, le diagnostic du diabète, de l’anémie, des infections et de certains cancers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :