Les suppléments de vitamine C: souhaitables ou à proscrire?

19 Mar

La popularité des suppléments de vitamines et minéraux en santé humaine et particulièrement, celle des suppléments de vitamine C, est incontestable.  Pourtant, les propriétaires de chiens, les éleveurs et les médecins vétérinaires continuent de s’interroger sur le besoin d’administrer des suppléments de vitamine C aux chiens.

La vitamine C est produite naturellement par le foie des chiens. Elle est essentielle à la formation du collagène, l’un des principaux composants des tissus ostéoïdes, dentaires et conjonctifs ; le collagène est produit par les ostéoblastes au cours de la croissance squelettique. Les suppléments d’acide ascorbique (vitamine C) sont inutiles à moins que le foie n’en produise pas une quantité suffisante ou que le besoin métabolique soit anormalement élevé.

La nécessité d’inclure un supplément de vitamine C dans les aliments pour chiens surtout quand les besoins sont accrus, demeure discutable. Une étude menée auprès d’athlètes humains, qui démontrait que les taux d’ascorbate plasmatique diminuaient en période de stress. Mais plusieurs études contrôlées faites par la suite avec des athlètes humains ont démontré que les suppléments de vitamine C n’ont pas d’effet bénéfique sur la capacité physique. Pour l’instant, aucune étude ne confirme l’utilité pour les chiens de travail ou les chiens stressés de recevoir un supplément de vitamine C.

Un autre appui aux suppléments de vitamine C s’est manifesté suite à un rapport selon lequel l’ostéodystrophie hypertrophique, une maladie osseuse chez les jeunes chiens, pourrait être causée par une carence endogène en vitamine C, et qui reposait sur un autre rapport faisant état de similitudes entre les anomalies osseuses dans les cas d’ostéodystrophie hypertrophique et de scorbut (carence en vitamine C) chez les humains. D’autres données scientifiques ont prouvé que les deux affections étaient différentes et des études contrôlées sur l’efficacité des suppléments de vitamine C pour le traitement de l’ostéodystrophie hypertrophique n’ont pas confirmé que de faibles concentrations d’acide ascorbique étaient une cause de l’ostéodystrophie hypertrophique.

La relation entre la vitamine C et les troubles du développement squelettique a continué de susciter de l’intérêt et en est venue à inclure plusieurs autres désordres, notamment l’ostéochondrite disséquante et la dysplasie de la hanche. Des chiens en pleine croissance ont alors reçu des suppléments d’acide ascorbique afin de prévenir ces maladies. Néanmoins, rien ne prouve la valeur préventive de telles mesures jusqu’à maintenant.

Chez l’humain, on croit que la vitamine est, au mieux, bénéfique, au pire, inoffensive. Par contre, les suppléments de cette vitamine chez les chiens peuvent être néfastes dans certains cas, car les surplus d’acide ascorbique sont excrétés par les reins sous forme d’oxolate. Des concentrations élevées d’oxolate dans l’urine peuvent entraîner la formation de calculs oxaliques dans les voies urinaires. Pour cette raison, il est actuellement déconseillé de donner des suppléments de vitamine C afin de prévenir la formation de calculs oxaliques, ou calculs vésicaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :